Signature électronique : qu’est ce que la règlementation eIDAS ?

Publié le : 05 septembre 20228 mins de lecture

La signature électronique est un moyen de garantir l’identité d’un individu et de sécuriser les échanges de données numériques. En Europe, la règlementation eIDAS permet de définir les conditions dans lesquelles une signature électronique est valable.

La règlementation européenne sur la signature électronique, appelée eIDAS, est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Elle vise à faciliter et à encourager le commerce transfrontalier en ligne en établissant des règles harmonisées pour les signatures électroniques en Europe. La règlementation eIDAS s’applique à tous les types de signatures électroniques, y compris les signatures numériques, les signatures biométriques et les signatures basées sur des certificats électroniques.

La règlementation eIDAS est un cadre juridique européen qui réglemente les signatures électroniques

La règlementation eIDAS est un cadre juridique européen qui réglemente les signatures électroniques. Elle a été adoptée en 2014 et est entrée en vigueur en 2016. La règlementation eIDAS vise à simplifier et à harmoniser les règles applicables aux signatures électroniques au sein de l’Union européenne, afin de favoriser leur utilisation et de garantir leur fiabilité. La règlementation eIDAS s’applique aux signatures électroniques fournies par des fournisseurs de services de confiance (FSC), qui sont des entités reconnues par les autorités nationales compétentes. Les FSC sont tenues de respecter des exigences strictes en matière de sécurité et de confidentialité, afin de garantir la fiabilité des signatures électroniques qu’ils fournissent. En savoir plus sur universign.com !

EIDAS signifie «Electronic IDentification, Authentication and trust Services»

La règlementation eIDAS a été élaborée afin de garantir la sécurité et la fiabilité des transactions électroniques au sein de l’Union européenne. Elle définit les conditions dans lesquelles les signatures électroniques peuvent être utilisées et reconnues comme valides.

La signature électronique est un moyen de sécurisation des transactions qui permet de vérifier l’identité du signataire et d’assurer la confidentialité et l’intégrité du document signé. Elle peut être utilisée pour toute transaction électronique, qu’elle soit commerciale, financière ou juridique.

Pour être reconnue comme valide, une signature électronique doit répondre à trois critères :

  • Elle doit être unique et attachée de manière indissociable au document signé.
  • Elle doit pouvoir être vérifiée de manière fiable.
  • Elle doit être créée et gérée de manière à garantir que seul le signataire puisse en contrôler l’utilisation.

La règlementation eIDAS prévoit également des dispositions relatives à la conservation et à la transmission des documents signés électroniquement. Ces documents doivent pouvoir être conservés de manière à garantir leur intégrité et leur lisibilité au cours du temps. Ils doivent également pouvoir être transmis de manière à garantir leur confidentialité.

La règlementation eIDAS a été adoptée par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne en Juillet 201

La règlementation eIDAS a été adoptée par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne en Juillet 2014. Cette règlementation a pour but de simplifier et d’améliorer la législation européenne en matière de signature électronique. La règlementation eIDAS s’applique aux signatures électroniques fournies par des prestataires de services de confiance (PSC) agréés. Les PSC peuvent être des entreprises, des organisations ou des administrations publiques. La règlementation eIDAS définit trois types de signatures électroniques :

  • La signature électronique avancée : c’est la signature électronique la plus sécurisée. Elle est équivalente à une signature manuscrite et doit être accompagnée d’un certificat électronique avancé.
  • La signature électronique évoluée : c’est une signature électronique sécurisée mais moins sécurisée que la signature électronique avancée. Elle peut être équivalente à une signature manuscrite mais n’est pas obligatoirement accompagnée d’un certificat électronique avancé.
  • La signature électronique simple : c’est la signature électronique la moins sécurisée. Elle n’est pas équivalente à une signature manuscrite et n’est pas accompagnée d’un certificat électronique.

La règlementation eIDAS est entrée en vigueur le 1er Juillet 201

La règlementation eIDAS est entrée en vigueur le 1er juillet 2016 et a pour objet de simplifier et de renforcer la législation européenne en matière de signature électronique. Cette nouvelle règlementation s’applique aux signatures électroniques fournies par des prestataires de services de confiance agréés au niveau européen. La règlementation eIDAS établit deux niveaux de signatures électroniques : la signature électronique de niveau élevé, qui est équivalente à une signature manuscrite, et la signature électronique de niveau standard, qui est équivalente à une signature apposée sur un document papier. La signature électronique de niveau élevé est protégée par une signature électronique avancée, qui est basée sur un certificat électronique reconnu au niveau européen et sur une signature électronique forte. La signature électronique de niveau standard est protégée par une signature électronique avancée ou par une signature électronique forte. La signature électronique avancée est une signature électronique qui répond aux exigences techniques et juridiques énoncées dans la règlementation eIDAS. La signature électronique avancée est basée sur un certificat électronique reconnu au niveau européen et sur une signature électronique forte. La signature électronique forte est une signature électronique qui répond aux exigences techniques et juridiques énoncées dans la règlementation eIDAS.

La règlementation eIDAS s’applique aux États membres de l’Union européenne

La règlementation eIDAS (Règlement (UE) n° 910/2014 du Parlement européen et du Conseil du 23 juillet 2014) s’applique aux États membres de l’Union européenne. Elle a pour but d’harmoniser les législations nationales en matière de signature électronique, afin de faciliter les échanges commerciaux transfrontaliers et de renforcer la confiance dans les transactions en ligne. La règlementation eIDAS établit des règles communes pour les signatures électroniques, y compris les certificats électroniques et les services de confiance. Elle garantit que les signatures électroniques sont reconnues dans tous les États membres de l’Union européenne, ce qui facilite les échanges commerciaux transfrontaliers.

La règlementation eIDAS est une directive européenne qui définit les règles relatives aux services de confiance en ligne, y compris les signatures électroniques. Elle a pour objectif de faciliter et d’encourager le commerce transfrontalier en ligne en fournissant un cadre juridique commun pour les services de confiance en ligne, y compris les signatures électroniques.

Plan du site